Continuer à nous écouter où que vous soyez
Apple Store Google play
menu MENU
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Grendizer Giga

Critique sur Grendizer Giga

Partager :


Grendizer Giga

           Créé à l’occasion des 40 ans du manga original et pré-publié au japon entre 2014 et 2015, GRENDIZER GIGA est un reboot de la série UFO ROBOT GRENDIZER alias GOLDORAK, entièrement réalisé par le créateur d’origine, GO NAGAï, éditer chez nous par BLACK BOX en janvier dernier. Pour le lancement de cette série en 2 volumes, un trailer d’animation fut créé à but commercial et promotionnel. L’anime « GOLDORAK » de 1975 a marqué plusieurs générations et a contribué au lancement de la japanime en France. A contrario c’est plutôt la première œuvre de robot géant de l’auteur qui est populaire au japon, MAZINGER Z.

 

 

Résumé :

           Fuyant la destruction de sa planète par les forces de vega, le prince fleed se réfugie sur terre. Au ranch makiba, il oublie sa véritable identité ainsi que la tragédie qui l’a amené ici. Il vit la vie d’un adolescent comme les autres sans se douter un instant que son ennemi fait route vers sa nouvelle planète d’adoption. Pourtant, il est le seul espoir de ses nouveaux amis. Lui et son invincible robot.

 

 

Avis :

           Soyons franc, on voit que l’œuvre est réellement là pour célébrer l’anniversaire du manga d’origine,  des animes qui ont suivi, et surtout ciblé pour les fans. Certain aspect de l’histoire le prouve, avec son coté cross over, sans en dire plus bien entendu. L’histoire est modernisée pour rendre l’œuvre plus accessible aux néophytes, mais pas seulement grendizer et son vaisseau, fleed et sa tenue ainsi que les monstres robots le sont aussi et certaines modifications vont en laisser perplexe plus d’un. Il est sûr que le dessin a évolué depuis 40 ans, malgré cela on récent certain défaut habituel, certain aspect et codes graphiques tout en épaississant énormément son trait. Ça peut autant plaire que décevoir les habitués. En dehors des visages et postures, le dessin est superbe pendant les combats, les plans larges sans oublier les armures et les décors. La petite pate habituel de l’auteur est présente, on retrouve le coté cruelle et violent dans les scènes, c’est sans rappelé ces œuvre noirs comme DEVILMAN. Malheureusement, pourquoi sachant qu’il y a deux volumes faire certaine rallonge scénaristiquement, c’est bien dommage.

 

           BLACK BOX édition a toujours autant de courage et de mérite à éditer cet auteur, chose que personne n’a retenté après DYBEX. Demandant l’aide de mécénat, cette œuvre a fait partie de la deuxième vague et d’autres titres vont arriver dans nos contrés. GRENDIZER GIGA a profité cette fois ci d’une couverture brillante. Il est vrai que l’on regrette toujours le manque de jaquette, privilégiant la qualité papier et de colle, mais pour un petit éditeur prenant des risques, les couts de production sont importants.

 

           Pour conclure, le côté négatif est le but de cette série, un manque d’investissement certain. Le côté positif, retrouver « goldorak » dans une mouture plus que récente. Et merci à  l’éditeur de nous le proposer aussi rapidement.

Tetsuo Fudo

© 2016 GO NAGAï - Black box

site de l'éditeur: http://www.blackbonesboutique.com/


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 9 + 5 =



Rechercher un article



Rétro-Podcast-Live
Actualités/Chroniques
Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement