RADIO(S)

Alerte info
Economie : 45 % de prélèvements obligatoires pour les français ! NOUVEAU RECORD ! Station spatiale : VIDEO. Station spatiale chinoise Tiangong-1: La date de son impact sur Terre est désormais connue




                Hamatora de Kodoma Yûki au dessin et de Kitajima Yukinori au scénario, édité chez Kurokawa. Que donne ce pré-quel au dessin animé.

 

Résumé : Dans la ville de Yokohama, au Japon, Nice et Murasaki, de l’agence de détectives privés Hamatora, ont recueilli des informations sur un tueur en série qui s’attaque aux personnes nées avec le « Minimum », un pouvoir dont un petit nombre d’individus est pourvu. Possédant eux-mêmes ce pouvoir, les deux enquêteurs se retrouvent malgré eux entraînés dans cette affaire...




            Car oui Hamatora the comic est bien le pré-quel à l’excellente série disponible sur Crunchyroll et ADN. Alors que nous donnent ces trois tomes. Et bien j’ai adoré, ce que j’aime tout particulièrement c’est que Nice se sert d’abord de sa tête, le pouvoir n’étant qu’un outil supplémentaire à son arsenal. J’ai également beaucoup apprécié le lien entre Murasaki et Nice. Au départ, plus tôt difficile surtout du côté de Murasaki qui n’accepte pas d’être à la seconde place, puis l’amitié se tisse entre eux et les rancunes stupides disparaissent. Je ne vous en dirais pas plus sur l’histoire, mais tout ça pour vous dire que c’est un excellent pré-quel. Pour le dessin nous avons Kodoma Yûki (auteur notamment de Blood lad, un très bon manga que je ne peux que vous conseiller). À ce niveau rien à dire, l’auteur met sa touche dans cet univers. Le dessin est clair et agréable. Le découpage est dynamique, on suit sans peine l’action. Au final, nous avons trois enquêtes en trois tomes. Ce qui nous permet de bien nous rapprocher des personnages et découvrir au fil de celles-ci toute la bande. Ce manga est un petit bijou avec une fin qui vous invite à aller regarder la série, ce que je ne peux que vous encourager à faire.

                En clair, une très bonne série qui de plus ne fait que trois tomes. Alors qu’attendez-vous ? Foncez !

 

Ryudoka


Partager