Continuer à nous écouter où que vous soyez
Apple Store Google play
menu MENU
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Bestiarius

Critique sur Bestiarius

Partager :


Bestiarius

                Bestiarius de Masamumi Kakizaki sorti le 07octobre 2015 chez Kazé. Des gladiateurs et des créatures fantastiques, le sang va couler à flots dans l’arène !

                Résumé : Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes... Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiari”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers... et même contre l’Empire tout entier !

                C’est à l’occasion de la sortie du pack starter le 25 octobre dernier que Kazé a eu la gentillesse de m’envoyer le début cette histoire remplie de guerriers, de Minotaures, de Wyvernes, etc. C’est donc pas seulement sur le premier tome, mais bien sur les trois premiers que va porter ma critique. Commençons par le dessin, que dire et bien pas grand-chose à part : QUE C’EST BEAU ! Le trait de Masamuni Kakizaki est clairement l’un des meilleurs de notre époque. Difficile donc de trouver ne serait-ce qu’un seul malheureux défaut. Des planches lisibles tout en apportant énormément de détails, un découpage s’adaptant à la perfection. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je ne fais jamais d’éloges gratuitement, donc croyez-moi cela est mérité largement. Quant à l’histoire, nous faisons ici clairement face à un seinen. Au final, heureusement que j’ai lu les trois premiers tomes, car le premier ne sert qu’à installer l’histoire avec deux récits différents, mais pas pour autant mauvais loin de là. À partir du tome deux nous avons une nouvelle histoire qui se déroule après les deux premières. Et j’ai été bluffé, le récit est prenant. On ne peut pas s’arrêter d’avaler page après page. Je ne veux pas détailler plus, car ce serait un crime de vous spoiler ne serait-ce qu’une infime partie. Bestiarius est clairement mon coup de cœur 2017 avec ce pack starter que Kazé a eu l’intelligence de proposer. Je n’ai pas pu le lire en 2015, mais quelque part je suis content de ne pas l’avoir fait, car je n’aurais pas pu dévorer les trois premiers d’un coup.

                Bref un manga à lire absolument, encore plus si vous aimez la dark fantasy comme Berserk. Moi je file acheter les tomes 4 et 5 !

Ryudoka

©2015 - Masamuni Kakizaki - KAZE


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 3 + 1 =



Rechercher un article



Actualités/Chroniques
Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement