[ARTICLE] LE MAHJONG

17 mars 2022 à 10h38

          Le mah-jong est un jeu de société d’origine chinoise qui se joue à 4. Il se joue avec des tuiles et un peu comme le poker ou l’on doit faire preuve de stratégie, tactique et psychologie. C’est un jeu d’argent qui se joue selon ses déclinaisons en Chine, Japon, Corée et d’autres pays asiatiques. Beaucoup connaissent les tuiles en Europe, car il se joue beaucoup en mode solitaire ou il faut faire des paires à partir d’une pyramide. Voici les tuiles du jeu :

1.png (1.15 MB)

          Certaines tuiles changent selon les pays, mais nous verrons ça un peu plus tard.

 

          Mahjong vient du mandarin májiàng ou máquè qui signifie “moineau du lin” et fait penser au bruit des tuiles qui s’entre choque entre elles. Il sera décliné sous le nom de Mah-Jongg aux États-Unis, Mahjong en Angleterre et Mah-jong en France. La version japonaise se dit Riichi mahjong et impose d’autres conditions pour gagner.

 

          Le but du jeu est de faire 4 séquences avec les tuiles et d’une paire. On pourrait le comparer au rami chez nous. Dans les séquences, il en existe 3 différentes:

  • Une suite dit Chow en chinois ou chi en Japonais : Ce sont trois tuiles qui se suivent de la même forme
  • Un brelan dit Pung en Chinois ou Pon en Japonais : Ce sont 3 tuiles identiques
  • Un Carré dit Kong en Chinois ou Kan en Japonais : Ce sont 4 tuiles identiques

 

Quelles sont les tuiles ?

 

          Pour cela, nous avons 136 ou 144 tuiles, selon les versions, mais nous avons 5 Familles, quelle que soit la version en 4 tuiles identique de chaque. 

Nous avons les tuiles numérales divisées en trois familles :

 

Les cercles

2.JPG (18 KB)

Les Bambous:

3.JPG (18 KB) ou 4.JPG (18 KB)

Les caractères:

5.JPG (17 KB) 

Les 1 et les 9 sont appelés Extrémités ou Terminales

 

Nous avons ensuite les honneurs divisés en 2 familles. Il y en a aussi 4 identiques pour chacun.

 

Nous avons les vents dit honneurs simples:

6.JPG (12 KB) 

7.png (2 KB)Nord : On a l’impression de voir un N

8.png (3 KB)Est : On peut voir comme un E tourné a 90°

9.png (3 KB)Sud: Pas de moyen mnémotechnique pour la reconnaître, mais quand on connait les 3 autres.

10.png (2 KB)Ouest : On peut deviner un W comme West en anglais

 

Et nous avons les dragons ou honneurs supérieurs

   11.PNG (19 KB)

12.png (1 KB) ou 13.png (3 KB) Dragon blanc ou pour la version chinoise la couleur blanche, qui représente le visage blanc de l’opéra traditionnel chinois.

14.png (3 KB) Dragon vert ou pour la version chinoise la couleur verte, qui représente la fortune.

15.png (2 KB) Dragon rouge ou pour la version chinoise la couleur rouge, qui représente la couleur de la Chine.

 

Nous avons ensuite dans la version chinoise des tuiles supplémentaires qui sont uniques, que l’on appelle Honneur suprême. Elles permettent de doubler les points.

 

Nous avons 4 Fleurs

16.png (4 KB) Prunier

17.png (3 KB) Orchidée

18.png (3 KB) Chrysanthème

19.png (3 KB) Babou (ne pas confondre avec le 1 de Bambou qui dans certains jeux se ressemble)

 

Nous avons 4 Saisons

20.png (3 KB) Printemps

21.png (3 KB) Été

22.png (4 KB) Automne

23.png (4 KB) Hiver

 

Dans la version japonaise, on n’utilise pas les honneurs suprêmes, mais il existe des tuiles rouges qui permettent aussi de gagner plus de points. Ce sont les 5 des tuiles numérales

qui sont uniques. 

 24.png (64 KB)

 

Comment jouer au Mahjong ?

 

Il faut tout d’abord construire un mur devant soi, avec deux tuiles, l’une sur l’autre.

Chaque joueur se voit attribuer un vent. 

SUD
OUEST  

25.png (91 KB)

NORD

 EST

          On peut remarquer que le Nord et le Sud sont inversés, mais c’est comme ça. On tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et c’est toujours le joueur Est qui commence. On tire aux dés la brèche du mur et on distribue 4 par 4 les tuiles, toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Sachant que l’on se sert dans le mur de droite à gauche. On distribue 3 fois 4 tuiles du mur puis au dernier tour, on prend 1 seule tuile supplémentaire. Le joueur Est qui commence la partie lui en pioche une deuxième et commence la partie. Tous les joueurs ont donc 13 tuiles devant lui sauf le joueur à qui c’est le tour qui en a 14. Le but du jeu est de faire mahjong pour gagner la partie avec 4 combinaisons et une paire. 

 

Comment se déroule la partie ?

 

          Le joueur, dont c’est le tour, réfléchit à ce qu’il veut faire et repose une tuile devant lui. Le joueur à sa droite joue à son tour. Le joueur suivant pioche dans le mur ou prend la dernière tuile jetée pour faire une combinaison. On ne prend la tuile jetée que si on a une combinaison à faire et on expose ainsi sa combinaison à la vue de tout le monde. Quand la tuile est jetée, tout le monde peut la voler pour faire sa combinaison. Le joueur qui récupère la tuile jetée passe donc prioritaire et expose sa combinaison. Attention, on ne peut faire un Chow (suite) que si le joueur de gauche a jeté la tuile. Si je veux faire une suite, mais qu’un autre joueur veut faire un Pong ou un Kong, il passe prioritaire et me vole la tuile. C’est alors que le joueur à sa droite doit jouer et je perds mon tour. 

 

          On peut faire mahjong soit en posant ses combinaisons en ayant volé une tuile, soit en ayant une combinaison en piochant dans le mur. 

          Quand on fait un Kong, on fait un carré, mais il nous manque une tuile. On pioche donc une tuile supplémentaire pour pouvoir faire les autres combinaisons. Si on fait un kong en piochant dans le mur, on doit l’exposer pour justifier la tuile supplémentaire, mais elle est considérée comme cachée. Mais on doit retourner deux tuiles du carré. On peut faire tout de même un chow avec une tuile de n’importe qui si c’est pour faire Mahjong. On peut ainsi gagner en faisant soit un chow, un pong, un kong ou même la paire.


 

Voici quelques exemples de main gagnante :

26.PNG (32 KB)

          Une fois qu’un joueur a fait Mahjong, la partie est finie et on compte les points du gagnant selon la règle à laquelle on joue. Attention, les règles changent selon les versions.
Si il n’y a plus de tuile dans le mur, la partie est finie et il n’y a pas de gagnant. 

          Quand la partie est finie et  les points comptés, on retourne les tuiles face cachée et on refait le mur. Si le joueur qui a le vent Est a gagné, on ne change pas les vents. Si c’est un autre joueur, on tourne les vents vers la droite. Le Joueur Est devient Nord, le joueur Nord devient Ouest, etc..

 

          Dans la version japonaise (Riichi), on déclare “Ron” quand on fait Mahjong en volant une tuile et on déclare “Tsumo” quand on fait Mahjong avec une tuile du mur. Les règles pour gagner sont plus dures et il faut certaines conditions : Il faut avoir un Yaku minimum dans son jeu. C’est toute une liste de conditions qu’il faut connaitre du jeu, sinon la gagne n’est pas valide. Par exemple, Il faut avoir au moins un Brelan (Pon) ou Carré (Kan) de dragons. Autre exemple, il faut faire mahjong sans aucun vent, aucun dragon, aucun 1 et aucun 9 dans son jeu. Il existe toute une liste qu’il ne faut pas hésiter à avoir sous la main quand on joue pour ne pas être perdu. Selon les Yakus que l’on a dans son jeu si on gagne, cela vaut des points qui s’appellent Fan en japonais et Han en chinois. Cela double autant de fois que vaut le yaku. 

 

          Toujours dans la version japonaise, il faut aussi faire attention aux tuiles que l’on jette ou que les autres jettent, car on peut retrouver Furiten. C’est-à-dire que la victoire est interdite et on ne peut que rager de ne pas gagner. Il y a trois cas :

  • Furiten temporaire quand on a loupé un Ron avec une tuile jouée par un adversaire. 
  • Quand on a une combinaison avec une tuile, mais qui est déjà dans la défausse. Exemple : Je veux faire un chi avec 3 et 4 de cercle, mais je suis furiten si j’ai jeté dans la partie un 2 de cercle ou 5 de cercle.
  • Quand j’ai un mahjong, mais je n’ai pas de Yaku dans mon jeu. Je ne peux pas déclarer ron ou tsumo et je me retrouve ainsi furiten.

 

          Il y a aussi la règle du “Riichi “. C’est quand un joueur a vraiment toutes ses tuiles de cachées, mais il ne lui manque plus qu’une tuile pour gagner. Il peut faire le choix de le déclarer en annonçant “Riichi” et en misant 1000 points. Ce n’est pas obligatoire. Son jeu est donc verrouillé et il ne peut gagner qu’avec une seule tuile du jeu soit en volant soit en piochant. Il ne peut pas changer de tuiles et de combinaisons. Bien entendu on peut gagner avec un chi, pon ou la paire.

 

          On est tenpai (en attente) quand il ne reste plus qu’une seule tuile en attente, quelle que soit la combinaison. On ne se déclare surtout pas tenpai, sauf si elle est cachée et alors on est sur le cas du “Riichi”. On annonce tenpai que quand la partie est finie et que personne n’a fait de mahjong. On montre ainsi son jeu et en nommant la tuile manquante. On gagne ainsi 1000 points, mais les yaku ne comptent pas. On peut être de 1 à 4 joueurs Tenpai à la fin de la partie.

 

          Comme pour toute la version chinoise, quand la partie est finie, on compte les points et on refait le mur. Il y a d’autres subtilités que vous pourrez découvrir avec le temps.

 

Comment commencer le mahjong

 

          Il existe plusieurs façons de débuter le jeu. Il faut se familiariser avec les tuiles pour les reconnaître. Le 1 de Bambou est assez particulier et il peut se confondre avec certaines tuiles si on ne fait pas attention. Il existe plein de jeux sur PC ou smartphone (gratuit ou payant), pour jouer au mahjong seul contre la machine ou contre d’autres joueurs dans le monde. Beaucoup sont en anglais, mais on peut en trouver en Français. Dans les options d’affichage, il ne faut pas hésiter à demander des tuiles compréhensibles: Pour les tuiles caractères, on a souvent du mal à reconnaître les chiffres. C’est pour ça qu’il faut demander à afficher les chiffres avec la version arabe. 

27.png (3 KB)classique 28.png (2 KB) avec les chiffres arabes

 

          Je conseille la version chinoise pour commencer, car c’est la plus facile. La version japonaise (Riichi) peut poser pas mal de problèmes surtout pour les Yaku. J’ai eu beaucoup de mal à jouer au début, car je n’avais pas les yaku sous la main. La version chinoise permet de comprendre les règles du chow, les ordres de jeux, les vents des joueurs, le vent de la brèche… 

          Il faut surtout savoir observer son jeu pour ne pas louper une combinaison et jouer de stratégie. 

          On peut trouver de vrais jeux de mahjong dans le commerce ou sur internet. Ça vaut entre 18 € pour les premiers prix à 150 € pour les plus beaux. Le mien, je l’ai acheté il y a 15 ans dans une boutique.

          Si on veut regarder du mahjong, on trouve pas mal de chaines twitch, avec des parties en direct. Soit depuis le site MahjongSoul (moi je joue sur ce site), soit avec de vraies parties physiques en compétition ou juste pour le plaisir. Hélas, aucune chaîne ne diffuse le jeu en français, et on le trouve surtout en chinois, japonais, coréen et en anglais. (Je devrais en diffuser de temps en temps sur ma chaine). Mais il ne faut pas hésiter à retenir les termes principaux comme Chi, Pon, Kan, Ron, Tsumo et Riichi.

 

Le mahjong dans les Mangas

 

On trouve le jeu de mahjong dans des mangas

29.png (310 KB)   

    Akagi

    Dessin : FUKUMOTO Nobuyuki

    Scénario : FUKUMOTO Nobuyuki

    Edition : Takeshobō. 

    Année : 1992

    Tomes : 36 

    Publication : En cours

30.png (197 KB)   

    Aki

    Dessin : ŌSAKI Mitsuru

    Scénario : HANASAKI Keiji

    Edition : Takeshobō

    Année : 2011

    Tomes : 2

    Publication : Terminée

31.jpg (55 KB)   

    Saki

    Dessin : KOBAYASHI Ritz

    Scénario : KOBAYASHI Ritz

    Edition : Square Enix

    Année : 2006

    Tomes : 22

    Publication : En cours

32.jpg (69 KB)   

    Tenpai

    Dessin : MINEGISHI Nobuaki

    Scénario :  KUGA Tomoshi

    Edition : Nihon Bungeisha

    Année :  1999

    Tomes 113

    Publication : En cours

Il existe pas mal de manga encore sur le thème de ce jeu.

 

Le Mahjong dans les animés

32.png (216 KB)   

    Saki 

    Oeuvre Original : KOBAYASHI Ritz

    Réalisation : ONO Manabu

    Studio d’animation : Gonzo, Picture Magic

    Année de diffusion :  2009

    Nombres d’épisodes : 25

    Durée : 24 mins

    Diffusion : Terminée

    Vidéo, Extrait : Saki Anime: Highlights

    On retrouve Saki sur Crunchyroll, ainsi que d’autres animés     avec ce personnage comme Saki-Achigan-hen en VOSTFR.

33.png (141 KB)   

    Tōhai Densetsu Akagi: Yami ni Maiorita Tensai

    Oeuvre Original : FUKUMOTO Nobuyuki

    Réalisation : SATŌ Yūzō

    Studio d’animation : Madhouse

    Année de diffusion :  2005

    Nombres d’épisodes : 26

    Durée : 23 mins

    Diffusion : Terminée

    Vidéo, Extrait : Washizu wants his 1 Pin.

    On retrouve cet animé sur youtube en VOSTFR

 

Le mahjong dans les Dramas

34.png (154 KB)   

    Akagi

    Oeuvre Original : FUKUMOTO Nobuyuki

    Réalisation : IWAMOTO Hitoshi, MITSURU Kubota

    Scénario : TANABE Mitsuru

    Année de diffusion :  2015

    Nombres d’épisodes : 10

    Durée : 60 mins

    Diffusion : Terminée

    Vidéo, Extrait :Akagi Drama Ending (2018)

    On retrouve ce drama sur la chaîne Crunchyroll en VOSTFR

J’espère que vous comprenez un peu mieux le mahjong et que ça pourra vous donner l’envie d’y jouer. Bon jeu à tous !!!

 

Bibi du Tardis