Carciphona


19 août 2019

                Carciphona de Shilin Huang édité chez Chatto Chatto.  Découvrons cet univers où la magie est interdite.

 

proposition-jaquette-700x1024.jpg (130 KB)

 

Résumé : Durant des siècles, la magie avait été monnaie courante dans le monde de Maelstrom. Une magie bienfaisante qui offrait à la société un pouvoir extraordinaire, mais également maudite, puisqu’elle avait causé la naissance des Carciphona : des humains à l’âme infectée par des esprits démoniaques. Suite à un terrible événement, la Prohibition fut mise en place et l’utilisation de la magie fut bannie dans tous les royaumes. Pourtant, quatre ans plus tard, une sorcière du nom de Veloce Visrin continue à subsister dans l’ombre, en réprimant ses pouvoirs afin de vivre en paix. Mais cette vie paisible est de courte durée lorsqu’elle se fait attaquer par l’assassin à l’origine de la Prohibition et qui pourrait bien être… une Carciphona elle-même !

 

                Ce qu’on peut dire, c’est que l’autrice nous offre un univers extrêmement riche. Dès le départ, le récit est assez rythmé, et nous avons énormément d’informations dans le premier tome. On ressent toute l’étendue de l’univers que Shilin Huang veut nous faire découvrir. Ce qui fait que vous devrez lire avec attention pour ne pas en manquer une miette. La richesse est également présente chez les personnages ne laissant pas, pour certain, deviner s’ils sont bons ou mauvais. Le souci d’une telle richesse donne fatalement des pages très chargées, ce qui rendra la lecture parfois difficile. Y compris dans certaines cases où les phylactères sont dans la pénombre du dessin, certes pour leur donner un côté lointain, mais par le fait deviennent durs à lire. Ce qui peut être le plus gênant pour commencer cette histoire est le style de l’autrice parfois un peu confus dans ce premier tome, mais l’évolution est incroyable quand nous arrivons dans le volume deux. Cela n’a plus rien à voir, c’est une superbe amélioration. Bien évidemment, tous ces petits soucis ne vous empêcheront pas de dévorer l’histoire, car même si le flot d’informations est important, le récit est vraiment prenant. Pour le découpage, nous avons une version moderne et dynamique, il n’y a aucun mal à suivre l’action, la mise en scène est très souvent intéressante. Pour l’édition, Chatto Chatto nous offre un papier épais, ce qui est très appréciable.

  

En Bref, Carciphona est un très bon manga malgré ses quelques faiblesses qui disparaissent avec les tomes suivants. Une histoire palpitante à suivre avec intérêt.

Ryudoka

Chatto Chatto : https://chattochatto.com/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article