[CHRONIQUE] BALTZAR, LA GUERRE DANS LE SANG TOME 7

09 mars 2021 à 10h00

                Nous revoilà pour le tome 7 de Baltzar de Nakajima Michitsune éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

 

8140eEi+yiL.jpg (322 KB)

 

Résumé : Liebknecht conduit Baltzar à une entrevue secrète avec l'Impératrice et le prince Theodore. Le voeu le plus cher de la souveraine étant de rapprocher leurs trois pays, celle-ci compte marier chaque prince du Baselland à une princesse d'un pays voisin. Elle demande donc à Baltzar de persuader le prince August d'épouser une jeune princesse d'Erzreich. Une mission presque impossible, surtout que Baltzar est surveillé de près par les deux jeunes espions du Chef d'État-Major.

 

  

               Après les événements du dernier tome, Liebkneicht amène Baltzar à l’impératrice, elle souhaite résoudre le chaos politique en mariant les deux princes à des épouses d’Erzreich et du Weiben. Bien évidemment, les princes épouseront une femme du pays qui les opposent. C’est une vieille façon de résoudre ce genre de conflit, une façon au final qui ne peut être envisager que par des nobles. Mais le monde moderne arrive et même si aucun pays s’oppose à cela, le prince Reiner August Binkelfeld ne l’entend pas de cette oreille et passe à l’action. En suivant les conseils de Baltzar, il renvoie ce dernier. Il fait passer son frère pour un fou et ramène son père à l’école. Évidemment, le premier prince Franz Theodore Binkelfeld ne compte pas se laisser faire, manipuler par Liebkneicht, il va tenter un coup d’État. On voit que les élèves et le second prince ont bien appris de notre héros et se protègent incroyablement bien du premier assaut. Malheureusement, ils n’ont pas suffisamment de munitions et de vivres. Ils doivent tenir vingt jours. Ce que j’ai trouvé très intéressant dans ce volume c’est que Baltzar se sent réellement concerné par ses élèves et les princes, plus que son propre pays, là où jusqu’à présent il n’était qu’au service de sa nation, utilisant les autres sans aucun remords. Là, ce n’est plus le cas. On se pose la question de sa réaction face aux événements avenir ?

  

               Bref, un tome riche en manigances, mouvements politiques ainsi qu’une une opposition entre une vision ancienne et moderne des moyens pour gouverner !

 

Ryudoka

 

Meian: https://www.meian-editions.fr