[CHRONIQUE] BALTZAR, LA GUERRE DANS LE SANG TOME 8


10 mars 2021

                Nous revoilà pour le tome 8 de Baltzar de Nakajima Michitsune éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

 

81vsLW1PIZL.jpg (378 KB)

 

Résumé : Après avoir récupéré des canons dans la capitale, les artilleurs d'Erzreich infiltrés au Baselland commencent à bombarder l'école militaire. D'abord perplexe face à un ennemi positionné hors de vue, Dieter décide de répliquer par des tirs non ajustés en mettant en application les leçons de Baltzar. Pendant ce temps, ce dernier essaie de se renseigner sur la situation au Baselland mais il est surveillé de près par Jurij et Timo.

 

  

               La tentative de coup d’État du prince héritier du Baselland continue. Après avoir repoussé la première vague, les élèves de l’école militaire vont avoir à faire à des canons, encore une fois leur formation va les aider à réagir rapidement et les deux camps font jeu égal. Mais les infiltrés d’Erzreich ne comptent pas en rester là et vont utiliser des mortiers en les installant en plein milieu de la ville prenant ainsi les habitants comme bouclier. Baltzar se retrouve en situation assez compliquée, il souhaite aider ses élèves, mais il est constamment sous surveillance. Il va être aidé par la police du Weiben à la demande du roi, à la grande surprise de notre héros. Il demande à Baltzar de l’aider à sauver le second prince héritier, mais s’il le fait, il devra dire adieu à sa carrière militaire. Chose surprenante du moins au départ, au vu de son attachement envers ses élèves, il dévoilera tout à son supérieur et décidera de repousser l’ordre du roi. Mais en réalité notre héros aime rester fidèle au credo de son armée : mettre ses émotions de côté et agir de façon rationnelle, d’agir en fonction des gains et des risques. Après un acheminement assez astucieux afin d’éviter les contrôles, ce qui montre aussi un manque de surveillance flagrant du Baselland, notre héros arrive enfin à destination, reste à passer les troupes ennemies. Ennemis qui viennent de monter un gigantesque mortier afin de détruire les murailles de l’école. Mais Baltzar n’est pas en reste et lui aussi a un tour dans sa manche.

 

               Pour conclure, toujours l’opposition des visions des deux princes pour le futur du Baselland et une confrontation déterminante qui saura l’imposer.

 

Ryudoka

 

Meian: https://www.meian-editions.fr