[CHRONIQUE] EGREGOR - LE SOUFFLE DE LA FOI TOME 6

28 février 2021 à 10h00

                Nous revoilà pour le tome 5 de Egregor, le souffle de la foi de de jay Skwar au scénario et Kim Jae Hwan éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

  

Egregor-Tome-6.jpg (1.03 MB)

 

Résumé : Alors que la Garde Comtale est mise en difficulté par l'armée des Faucheurs, trois Égides de villes reviennent enfin à Waldgarth pour contre-attaquer. Pendant ce temps, Foa, Fara, Wilda et Gaeron, à bord de l'un des navires d'évacuation sur le fleuve, tentent d'échapper à l'embuscade des redoutables Faux. Mais avant qu'ils ne puissent s'enfuir, l'une d'entre elles leur barre subitement la route...

 

 

            Ce qu’on peut dire, c’est que nous avons encore affaire dans ce volume à un panel de personnages. Il faut dire que nous sommes en pleine bataille, ce qui n’empêche pas de nouveaux personnages de s’immiscer dans une histoire déjà dense. L’auteur veut nous montrer le réalisme de son récit en y montrant toutes les facettes de celui-ci, bien évidemment, tous n’ont pas un background tiré au cordeau. Il faut donc rester très concentrer sur ce tome, car l’intrigue est complexe. Mais des transitions parfois trop brusques peuvent nous faire perdre le fil, comme pour le passage où une faux se présente devant Foa et ses amis puis nous passons à une scène sans ménagement. La lecture continue donc à nous demander toute notre attention. Mais rassurez-vous, on comprend vite que tout se rejoindra, une fois que nous aurons tous les éléments. Avec autant de péripéties, rien d’étonnant à ressentir que la trame principale avance lentement, il faut dire que nous avons une avalanche d’action dans ce volume. Un peu comme le titre de ce tome, la forêt arachnéenne, nous avons affaire à une vraie toile d’araignée. Malgré cette complexité, la narration reste de qualité et Kim Jae Hwan les sublimise avec un dessin incroyablement magnifique.

  

            En bref, encore un tome dense et riche au rythme intense, qui ne laisse pas le temps de respirer, est ce que nos jeunes héros vont s’en sortir ? Réponse dans le prochain tome.

  

Ryudoka

  

N’oubliez de suivre le journal de Foa, ici, pour mieux comprend l’univers riche d’Egregor – Le souffle de la foi.

  

MEIAN : https://www.meian-editions.fr