[CHRONIQUE] GANNIBAL

07 septembre 2021 à 18h00

         Gannibal de Masaaki Minomiya édité chez Meian. Un village où l’on se demande qui est le plus dangereux !

 

Résumé : Daigo Agawa, policier de son état, a été détaché à Kuge, un village de montagne reculé. Bien que la communauté l’accueille chaleureusement lui et sa famille, la mort d’une vieille villageoise fait jaillir des doutes quant à la normalité de ce lieu…

 3019_3.jpg (158 KB)

           Un nouveau genre arrive dans la bibliothèque de chez Meian. L’éditeur cherchant à varier de plus en plus son catalogue. Et là nous avons le droit à un thriller horrifique. Au début nous avons notre petite famille qui s’installe et tout semble se passer dans le meilleur des mondes, puis d’un coup tout se chamboule, notre policier se faisant même braquer un fusil sur la tête. L’ambiance est constamment tendue, l’auteur avec son découpage classique et avec beaucoup de petites cases nous montre qu’on est enfermé dans son univers. Les indices sont clairsemés au fil de la lecture de façon très subtile. Soyons clair, pour le moment nous avons affaire plus à un thriller qu’a un manga d’horreur. Même si certaines planches ne nous offrent pas forcément un spectacle agréable et cela dès le début du premier volume. Et bien évidemment, cela s’enchaine sans laisser de repos à notre policier. Le dessin a vraiment beaucoup de détails, le chara-design est très mature, ce qui correspond bien à l’environnement du manga. Comme je le disais plus haut, le découpage est classique mais à raison cela apportant à l’ambiance du récit. Une belle trouvaille de la part de Meian.

          En bref, un nouveau thriller palpitant et qualitatif qui vous engouffrera dans son histoire. À lire surtout si vous êtes fan du genre.

Ryudoka

 MEIAN: www.meian-editions.fr

Voir aussi