[CHRONIQUE] Jormungand tome 5


25 juin 2020

                Nous revoilà pour le tome 5 de Jormungand de Takahashi Keitarô éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

 

2935_3.jpg (48 KB)

 

Résumé : Koko profite d’un moment de pause pour une petite mission. Cette fois, elle devra voyager en avion, mais en plus des armes, elle devra également transporter un groupe de dix médecins d’une ONG venus pour soigner les victimes de guerre.

  

 

               Déjà, le cinquième tome ce qui nous amène à presque la moitié de la série. Une fois de plus, c’est une nouvelle mission pour Koko et son équipe. On en apprend encore d’ailleurs un peu plus sur ses membres dans ce volume. Cette fois, c’est des médecins qui sont à transporter et par avion qui plus est. Mais ce ne sera pas de tout repos. Dragan Nikolavi, dictateur et commandant en chef d’une milice paramilitaire, veut tout simplement tuer ces docteurs. Encore une fois, Keitarô Takahashi ne perd pas de temps dans l’histoire ce qui rend le tome incroyablement rapide à lire, tout en gardant un certain équilibre entre dialogue et action. Il prendra d’ailleurs quelques raccourcis dans cette dernière pas toujours très lisible. Mais l’intrigue reste stable tout au long et ne souffre pas de manque, l’auteur en profite pour nous donner quelques informations sur les membres, toujours avec parcimonie. Évidemment, seul Koko reste insaisissable, mais elle a toujours beaucoup d’attention pour Jonah, avec des gestes simples pour émerveiller le jeune homme comme un enfant de son âge. Toujours est-il que peu importe la mission, pour Koko l’échec n’est pas permis, mais même dans une situation difficile, elle arrive à trouver un avantage montrant que c’est une vraie femme d’affaires. C’est encore une fois un tome réussi, plus on avance, plus on s’attache aux personnages.

 

               En bref, un vrai plaisir à lire, un dynamisme et une rapidité dans l’action, ce qui est très agréable, rendez-vous pour le tome 6.

Ryudoka

 

Meian: https://www.meian-editions.fr