[CHRONIQUE] JORMUNGAND TOME 8


11 mars 2021

                Nous revoilà pour le tome 8 de Jormungand de Takahashi Keitarô éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

 

71cRVt+ggUL.jpg (173 KB) 

 

Résumé : R se révéla être un agent de la CIA envoyé par Bookman dans le cadre du projet Undershaft qui avait pour but d'amadouer la jeune Koko Hekmatyar. Il mourut en tentant de protéger cette dernière. Le coeur brisé, Koko poursuit son chemin vers sa nouvelle destination...

 

 

               Après les tristes événements du dernier tome avec la perte de R, notre chère Koko a décidé de se changer les esprits. Mais son grand frère Kasper a quelques problèmes sur le marché asiatique à cause d’un groupe japonais nommé unité SR. Il n’entend pas se laisser faire, avec l’aide de sa sœur, il compte bien y arriver et principalement grâce à un ancien membre de l’unité qui travaille pour Koko à présent, Tojo. C’est ce dernier qui est mis à l’honneur dans ce tome, comme depuis le début on découvre petit à petit tous les membres de l’équipe de Koko à travers les yeux de Jonah. Afin donc d’aider Kasper à récupérer le marché de l’Asie du Sud-est, Tojo devra affronter son ancien patron Hinoki. Le déroulement est assez classique pour un tome de Jormungand, on va bien évidemment voir une partie du passé de l’ancien membre de l’unité SR. Tojo est très franc dans sa manière d’agir, il contacte même son ancien patron afin de résoudre le problème sans violence. Malheureusement, Hinoki ne veux pas en rester là, persuader de gagner cette bataille. Et bien sûr tout va se dérouler dans une avalanche d’action. Kasper va bien évidemment récupérer le marché et Koko va également savoir tirer sa carte du jeu. Ce qui est agréable dans ce tome c’est qu’on se penche un peu sur Kasper et aussi de son lien avec Jonah. À la fin de ce volume, un nouvel élément nous annonce que la fin de la série arrive bientôt. Pour rappel, il y a au total 11 tomes.

 

               Pour conclure, un schéma assez classique pour un tome de Jormungand, mais annonciateur du dernier arc.

 

Ryudoka

 

Meian: https://www.meian-editions.fr