[CHRONIQUE] KINGDOM TOME 49


21 février 2021

          Nous revoilà pour le tome 49 de Kingdom de HARA Yasuhisa éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes disponibles notamment en abonnement ici. Bonne lecture.

 

3025_3.jpg (194 KB)

 
Résumé du tome : Pour soulager Gyou du siège de Qin, le brillant tacticien Riboku envoie ses troupes attaquer l’ennemi sur deux fronts différents. En conséquence, Yôtanwa et Heki sont contraints de déplacer leur bataille vers la ville de Ryôyô tandis que les rivaux et amis Shin, Mouten et Ouhon guerroient âprement sur les plaines de Shukai. La position isolée de Mouten semble vouée à le mettre en difficulté, mais il parvient pour l’instant à maîtriser la situation. Reste à savoir comment réagira le talentueux chef adverse…

 

 

           Le premier jour de bataille entre Ousen et Riboku continue, dans ce tome on va se concentrer sur tous les fronts. Bien évidemment pour donner suite à la fin du dernier volume, l’on commence avec Ouhon qui va montrer que c’est l’un des meilleurs lanciers du pays de Qin. Malheureusement, il n’arrivera pas atteindre son but. Je me dis que dans la bataille, il aurait dû suivre les ordres et attendre l’autorisation d’attaquer, car il s’est clairement mis une cible sur le dos. Sa volonté à vouloir sortir de l’ombre de son père et de son statut est autant une force qu’une faiblesse. Mais ce ne sont que les premières pages, l’une des plus grosses parties de tome est sur le front où se trouve la reine Yôtanwa, qui va vite se retrouver en posture difficile. En effet, très difficile d’imaginer que les guerriers des clans des montagnes puissent être en difficulté, mais ils vont être en face d’un autre peuple semblable dans la manière de se battre. Malgré cela la générale arrivera à sortir son armée de ce piège in extremis, mais impossible de savoir comment cette bataille va se poursuivre pour le moment. La deuxième et dernière partie vraiment intéressante dans ce volume va se concentrer sur Mouten, même si Shin participe à cette bataille. Un revers de Riboku, montrant que Ousen n’est pas le seul grand tacticien de cette guerre, va forcer le jeune commandant à prendre le commandement de l’armée sur le front de gauche. Mouten le prend naturellement et renverse la situation. On a l’impression que c’est sa place, même notre héros estime que son rival et ami mérite de diriger pour la suite de la bataille, mais il ne s’attendait pas à ce que Mouten soit nommé général temporairement. Voilà un tome avec plein de rebondissements comme Yasuhisa Hara sait les faire. On est constamment dans l’action, impossible de savoir ce qui va se passer pour la suite. On sait que l’auteur n’hésite pas à tuer des personnages importants, le récit nous tient donc totalement en haleine.

 

Pour conclure, un tome rempli de péripétie et de rebondissement comme à l’habitude de l’auteur, mais toujours aussi prenant. Rendez-vous pour le tome 50.

 

Ryudoka

 

MEIAN : www.meian.fr