[CHRONIQUE] KINGDOM TOME 52

27 février 2021 à 10h00

                Nous revoilà pour le tome 52 de Kingdom de HARA Yasuhisa éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes. Bonne lecture.

  

3048_3.jpg (196 KB)

 

Résumé du tome : L’ingénieux stratège Riboku est parvenu à percer le mystère qui entourait la formation défensive du général Akou, pourtant réputée infranchissable, et permet à Gyôun de porter directement le fer jusqu’à l’officier de Qin. Dans le même temps, Shin s’engage dans un duel contre Gakuei, mais sera-t-il vraiment en mesure de rivaliser ? Du côté de Ryôyô, les forces de Qin, contraintes à l’action par l’épuisement de leurs vivres, enchaînent les attaques générales afin de débloquer la situation. C’est alors que le général Heki aperçoit tout à coup la silhouette de Bunen, l’un des commandants ennemis…

 

 

               On peut dire que ce tome, tout particulièrement le début, m’aura fait frémir. En effet, nous arrivons au duel entre Shin et le général Gakuei. Notre héros baisse la tête et tue son adversaire en un seul coup dévastateur, coupant le général en deux littéralement. Au moment où le coup fût donné c’est comme si son premier mentor, le grand oiseau colossal de Qin, je parle bien sûr, vous l’aurez compris du grand général Ouki, était présent. Ce passage nous montre clairement le niveau qu’a pris notre jeune héros ne serait-ce depuis le début de cette guerre. Au début, il avait du mal à utiliser la Guando du général, maintenant on peut penser qu’il la maîtrise. Mais cette victoire est de courte durée, car l’unité Hi-Shin s’en sort haut la main au point de terroriser l’armée adverse, ce n’est pas le cas du général Akou qui se retrouve entre deux généraux ennemis. Sans l’intervention d’Ouhon et d’Akakin cela aurait été aussi un triste jour pour l’armée de Qin. Mais la difficulté est présente également du côté de Yôtanwa et Heiki qui tout au long de ce tome semble proche de l’échec, frôlant avec la mort. Puis nous avons une discussion entre la reine et un de ses seconds les plus fidèles, Bajio. Ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve dans cette situation. Puis nous comprenons que la générale sert d’appât pour qu’une petite partie de son armée prenne la ville dans le dos de leur adversaire. Un plan ingénieux, mais pas sans risque. Va-t-il porter ses fruits ? Nous le saurons dans le prochain volume, mais cela nous conforte que la reine ne prend jamais de décision à la légère. Petit détail que j’ai apprécié au début de ce tome c’est le récapitulatif des positions des armées, comme nous avons trois fronts, difficile de ne pas s’emmêler les pinceaux.

 

               En bref, la situation de l’armée de Qin est de plus en plus critique, mais certaines décisions feront peut-être tourner cette guerre en leur faveur.

 

Ryudoka

 

MEIAN : https://www.meian-editions.fr