[CHRONIQUE] KINGDOM TOME 53

01 mars 2021 à 10h00

                Nous revoilà pour le tome 53 de Kingdom de HARA Yasuhisa éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes. Bonne lecture.

 

Kingdom.jpg (92 KB)

 

Résumé du tome : 9e jour des hostilités. Dans les plaines de Shukai, Shin a tué le général Gakuei, mais le général Akou, bras droit d'Ousen, a été grièvement blessé par le Gyôun. Du côté de Ryôyô, si les hommes des montagnes ont réussi à éliminer deux des trois commandants quanrong malgré la faim qui les tenaille, Yôtanwa et Bajio ont été isolés et sont traqués comme des bêtes dans les montagnes... Comment l'armée de Qin se tirera-t-elle de ces situations de plus en plus intenables ?!

  

  

               Nous revoilà pour le tome 53, ce qu’on peut dire c’est que cette guerre est incroyablement tendue principalement pour l’armée de Qin, car les vivres viennent vraiment à manquer. Et surtout sur le front de la reine Yôtanwa, qui joue le tout pour le tout en devenant l’appât, attirant l’armée ennemis loin de la ville de Ryôyô. Une partie de l’armée de la générale en profite pour envahir la cité prenant ainsi en tenaille l’armée de Zhao et Quanrong. Un pari très risqué pour Yôtanwa, mais qui se retrouvera payant, car chaque chef de l’armée de Quanrong et surtout leur roi tombent. Encore une fois, la reine montre un charisme incroyable, car elle arrive à rallier cette armée à sa cause, en ne se présentant pas comme une dirigeante, mais comme une alliée. L’armée de Zhao se voit obligée de fuir sans pouvoir rejoindre la ville de Gyou. Sur le front de droite, la perte du général Akou au commandement pose de vrais problèmes, et le manque d’ordre d’Ousen n’aide pas. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur le passé d’Ouhon. Reste une chose à faire éveiller, les unités Hi Shin et Gyoku Hou. Pour cela, Shin et Ouhon vont devoir faire la preuve qu’ils sont de grand commandant, capable de révéler toute la capacité de leurs unités. On se rappelle avoir déjà vu cela avec de grands généraux capables de le faire avec juste quelques mots. Bien évidemment, les jeunes hommes y arrivent et foncent sur l’armée de Zhao. Voilà une réelle avancée dans cette guerre avec la victoire de Yôtanwa et l’éveil des unités Hi Shin et Gyoku Hou. Mais à quoi joue le général Ousen ? Son absence d’ordre est troublante, même pour les raisons invoquées dans ce tome.

  

               En bref, on sent venir la fin de cette guerre, mais ça ne sera pas avant quelques tomes, reste à voir ce que prévoit Ousen.

 

Ryudoka

 

MEIAN : https://www.meian-editions.fr