[CHRONIQUE] KINGDOM TOME 54


02 mars 2021

                Nous revoilà pour le tome 54 de Kingdom de HARA Yasuhisa éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes. Bonne lecture.

  

3050.jpg (77 KB)

 

Résumé du tome : Suite aux exhortations de leurs capitaines respectifs, les soldats des unités Hi Shin et Gyoku Hou se trouvent galvanisés et gonflés à bloc. Bien décidés à retourner la situation à leur avantage, ils jettent désormais toutes leurs forces dans la bataille !! Ousen, le général en chef des forces de Qin, n'attendait que ce signal pour manoeuvrer et avancer son armée ! Tandis que la confrontation décisive entre les deux troupes s'annonce imminente, on procède à l'ultime distribution de vivres du côté de Qin...

 

 

               Les unités Hi Shin et Gyoku Hou sont éveillées et contraint l’armée de Zhao de reculer, ce qui donne la possibilité au général Ousen d’avancer ses troupes. Celui-ci savait que l’unité Hi Shin allait s’éveiller et à parier sur celui de l’unité Gyoku Hou. En clair la victoire de Qin dépend du front de droite. Mais Zhao n’en reste pas là, il décide d’envoyer le général Gyôun vers Ouhon. Étant instinctif, le général peinait face à Shin, mais contre Ouhon, ce ne sera pas pareil. Le commandant de l’unité Gyoku Hou tombe blessé et reste dans le coma. Il n’y a plus que Shin, il est donc logique qu’il se retrouve à la tête de l’armée du front de droite. Là où, il y a quelques tomes, c’était la stratégie qui était mise en avant, cette fois c’est l’instinctif qui nous est présenté comme supérieur. Shin, également mis beaucoup de côté auparavant, est mis en avant. Encore une fois la comparaison avec les six grands généraux sous les cieux de Qin est faite, pour bien nous montrer l’avenir glorieux qui attend nos jeunes héros. Une partie de la stratégie du Général Ousen nous est dévoilée, j’avoue que je ne comprenais pas pourquoi lors du renvoi des civils, il n’en avait pas profité pour envoyer des hommes dans Gyou, comme un cheval de Troie. Et bien, c’était effectivement le cas, mais il aura fallu 10 jours pour ces soldats pour pouvoir enflammer la quasi-totalité des réserves de la ville, coupant ainsi l’herbe sous le pied de Riboku qui se croit toujours en position de force. Il fallait attendre cette période afin de prendre de court le général de Zhao.

 

               En bref, un coup de poker, mais pas que, du Général Ousen, l’avantage revient sur l’armée de Qin, mais rien n’est encore joué.

 

Ryudoka

 

MEIAN : https://www.meian-editions.fr