[CHRONIQUE] KINGDOM TOME 55


03 mars 2021

                Nous revoilà pour le tome 55 de Kingdom de HARA Yasuhisa éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes. Bonne lecture.

  

3083_3.jpg (214 KB)

 

Résumé du tome : Dans les plaines de Shukai, Ousen ordonne enfin à l'unité Hi Shin de se joindre à la bataille pour aller soutenir l'aile droite de Qin. Au paroxysme de l'affrontement, Shin part défier le général Gyôun en personne. Qui sortira victorieux de ce duel au sommet ? À Kanyou, la capitale de Qin, chacun retient son souffle dans l'attente du dénouement tandis que des nouvelles des premières lignes parviennent au palais... Voici la suite d'une guerre décidément riche en rebondissements !!

 

 

               La bataille continue sur le front droit, il faut absolument que Shin arrive à avoir la tête de Chôgaryû, sinon la guerre est finie pour l’armée de Qin. Il faut dire que les soldats sont à bout, mais grâce à l’éveil des unités Hi Shin et Goku Hou (même si pour le moment Ouhon est en incapacité de commander) donne un second souffle à cette armée. Malheureusement, on ne pourra pas éviter des pertes de personnages auxquels on commençait à s’attacher. Comme Shousa le vice-capitaine d’infanterie qui mourra en protégeant les nouveaux dans l’armée. Évidemment, tout le monde est bouleversé, tout particulièrement les jeunes troupes qui ont survécu grâce à lui. Mais la guerre n’est pas finie, et il ne faut pas s’apitoyer. Shin fonce avec plus de ferveur vers Chôgaryû. Même si le combat est difficile entre le général de Zhao et Shin, nous voyons encore l’ombre d’Ouki planer derrière le jeune capitaine gagnant par la même le combat. Dans ces derniers tomes, l’auteur veut nous montrer que Shin est le digne héritier de l’oiseau colossal de Qin et que par moment il est capable d’être son égal. Mais pour le 600e chapitre, une surprise se présente à l’armée de Qin sur le front de gauche et va mettre à mal ses soldats. Houken le Bushin est de retour avec sa recherche éternelle de sa réponse. Le guerrier peut être considéré comme un berserker, depuis le début rien ne lui arrive à la cheville à part Ouki qui réussit à le blesser. Encore un rebondissement des plus inattendu. Là où nous pensions voir Qin commencer à gagner, se présente cette montagne qui serait à lui seul capable de renverser cette guerre.

 

               Pour conclure, On ne cesse d’être surpris dans cette guerre, mais on sait que Yasuhisa Hara est maître en matière de rebondissement.

 

Ryudoka

 

MEIAN : https://www.meian-editions.fr