[CHRONIQUE] OCEAN COLORED POLARIS


01 février 2021

               Ocean Colored Polaris de Wu Yushi édité chez Chatto Chatto, un one shot sur l’entraide d’une sirène et d’une humaine.

   

Ocean_Colored_Polaris_chatto.jpg (1.08 MB)

 

Résumé : Alors que sa vie n’est qu’un amas de revers et de déceptions, la jeune Zi-Xuan prend la décision de se rendre sur la côte pour mettre fin à ses jours. C’est là qu’elle fait la rencontre d’une sirène du nom de Xiao-Hai. Celle-ci lui propose un marché : Zi-Xuan doit l’aider à rentrer en contact avec la personne qu’elle aime, en échange de quoi la sirène l’aidera à mourir paisiblement. Zi-Xuan accepte, mais l’identité de la sirène n’est pas tout à fait celle qu’elle pensait…

  

PQxLJ6pq.jpg (369 KB)

 

               Ce manga est l’histoire de la petite sirène de Hans Christian Andersen profondément revue et corrigée, mais difficile de ne pas voir clairement l’inspiration pour cette œuvre. Ce manga est shojo/school life qui va nous parler de nombreux sujets notamment : l’orientation sexuelle, d’amour bien évidemment, d’harcèlement et celui qui est pour moi le plus important, qu’il faut retenir dans cette histoire, l’espoir. Même si la tristesse remplit principalement ce one shot, on ne retient rien d’autre que l’amitié, l’entraide et un message d’espérance. Le récit ne s’attarde pas sur l’orientation sexuelle et c’est une très bonne chose, avec ces simples phrases : « Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire, c’est bizarre d’aimer les garçons ? », réponse : « non ». On ne reviendra plus sur le sujet tout au long du manga, j’avoue que c’est appréciable de ne pas insister dessus, comme certaines œuvres, c’est juste normal ! Et comme je ne veux pas le faire également, mais que je pense que c’était bien de le préciser, parlons des autres histoires. Celles-ci complètent la première, notamment les deux suivantes, les deux dernières n’ont rien à voir. La deuxième est beaucoup plus dramatique et a une fin réellement triste au récit, quant à la troisième, elle est un prequel au récit principal porteur d’espoir. Les deux dernières sont dans le thème shojo/school life également, nous racontant deux histoires courtes d’amour. Niveau graphisme, rien de très étonnant, c’est très shojo, les traits sont concentrés sur les visages et sont fins. Il y a très peu de décors, le découpage est moderne et suit bien le récit. Un big up à la couverture qui est tout simplement magnifique.

 

               En bref, Ocean Colored Polaris est un très bon one shot, il plaira au fan du genre et pourra même vous faire verser une petite larme.

Ryudoka

CHATTO CHATTO ÉDITION: https://chattochatto.com