[CHRONIQUE] QU'EST CE QU'EST LE JEU DE RÔLES ?

19 janvier 2022 à 10h00

C'est un type de jeu de société inventé au milieu des années 1970. C'est une activité, ou une personne interprète le rôle d'un personnage (réel ou imaginaire) dans un environnement fictif, le monde du jeu de rôle a beaucoup évolué et changer avec le temps, je vais commencer par vous parler de la base.

 

1.jpg (143 KB)

 

Le jeu de rôle sur table. Appeler aussi JDR, c'est une activité réunissant autour d’une table plusieurs participants, en moyenne de 2 à 5 personnes en général mais il peut y en avoir beaucoup plus, ce sont ce qu'on appelle les joueurs.

Chaque joueur incarne un personnage qu’il va interpréter, c’est-à-dire qu’il va parler et décrire ses actions comme s’il était dans la peau de ce personnage. À travers leur personnage, les joueurs vont interagir et évoluer dans un univers.

Lui aussi fictif, qui sera présenté et animé par une tierce personne appelé le Maître du Jeu (MJ). Ce dernier a pour but d’immerger les joueurs dans une histoire. Il décrit le contexte, le décor, et interprète tous les personnages non joueurs.

C’est le garant de l’univers, des règles du jeu et de la dynamique du groupe.

En tant que joueur, nul besoin d’être acteur de théâtre ou de cinéma, il n’y a aucun prérequis. Seul le maître du jeu, peut-être attendu sur des qualités d’acteur et une aisance pour raconter une histoire.

Comme un metteur en scène, le MJ tissera l’histoire et les « effets spéciaux » autour de l’improvisation des joueurs, personnages centraux dans le scénario.

Ce sera une histoire dont VOUS êtes le héros, aussi variée que les thèmes et les genres qui constellent l’univers du cinéma ou de la littérature ; aventure, horreur, science-fiction, etc.

 

Ma vision sur le jeu de rôle sur table :


3.jpg (120 KB)

Pour ma part, je vois le JDR comme un jeu basé sur la coopération et l’expression personnelle. Chaque joueur apprend à se mettre dans la peau de son personnage sans pour autant faire abstraction des autres joueurs à la table.

Les joueurs néophytes apprennent l’entraide, à réaliser des plans en commun, de pousser les plus timides à oser s’exprimer et les amener à découvrir des potentiels jusque-là, inhibés, tandis que des joueurs plus expérimentés pourront s’amuser à tisser et étoffer leurs relations et leur jeu d'acteur.

Les sessions JDR durent en moyenne 4 heures, évidemment les sessions peuvent être plus longues et plus courtes en fonction des joueurs et du MJ, mais il faut se rappeler que sa fatigue beaucoup car il faut quand même être pas mal concentré et pour le maitre du jeu c'est encore plus éprouvant entre se rappeler toutes les actions des joueurs, plus l'histoire et ses actions de MJ à faire.

 

Pour les sessions, vous avez quelques outils qui vous suivront toute votre aventure :

2.jpg (161 KB)

La fiche de personnage : C’est un peu la carte d’identité du personnage que vous incarnerez. Elle contient son histoire, ses forces et ses faiblesses, ses capacités afin de vous aider à mieux interpréter votre rôle.

Papier et crayons : Pour prendre des notes à l'écrit pour le suivi d'aventure, pour avoir une trace écrite de son inventaire avec tout ce qui rentre et ressort

Les sets de dés : un set de dés contient généralement un dé à 4 faces, un dé à 6 faces, 8 faces, 10, 12, 20 et 100 faces. Les dés représentent l’aléatoire et seront lancés lorsque votre personnage effectue une action dont la réussite ou l’échec impactera le déroulement de l’histoire.

La force du JDR est de stimuler la créativité des joueurs et, par le biais des personnages qu’ils arborent comme un masque.

 

Pour vous faire une petite idée, je vais vous mettre en condition :

4.jpg (221 KB)

Alors que vous êtes en train de grimper en silence sur ce haut promontoire rocheux, vous entendez du bruit. D’abord lointaine, comme un écho, puis semblant se rapprocher rapidement.

Elle gagne clairement en intensité. Cela vous fait penser à plusieurs personnes qui crieraient à l’unisson. Mais les voix ne semblent pas être humaines. Difficiles de comprendre les paroles.

Les cris sont très rauques et graves. Vous entendez alors des hurlements, humains cette fois. « Non, pitié ! Arrêtez ! Je ne veux pas, nooon ! ». Que faites-vous ?

 

Je vous ai décrit une situation type qui arriver tout le temps dans les sessions. Pour chacune d’elles, il y a une (quasi) infinité de réactions possibles.

Vous-même, vous vous êtes sans doute imaginé en train de faire telle ou telle action : rebrousser chemin, tenter de dialoguer, appeler à l’aide, dégainer l’une de vos armes, etc.

À travers ces rapides descriptions, j’ai peut-être déjà suscité votre curiosité et votre envie de poursuivre l’aventure. C’est ça, la flamme du JDR !

Vous vous êtes déjà demandé ce que vous aurez fait à la place de Frodon, Luke Skywalker, Indiana Jones et bien d’autres personnages emblématiques ? Moi aussi.

Je suis du genre à me dire « Mais pourquoi il fait ça ? », ou « Fuis, mais fuis ! », ou « non, n’y va pas ! », ou encore « si j’étais lui, j’aurais tellement agi depuis longtemps ! ».

Ce sont vos choix, vos décisions et vos actions qui déterminent la suite de l’aventure.

Il y a eu plusieurs dérivés dans le jeu de rôle, je ne m'attarderais pas trop dessus, mais si certain sujet vous intéresse je pourrais faire une nouvelle chronique sur le genre de jeu de rôle qui vous intéresse et attise votre curiosité.

Il y a dans la famille des jeux de rôle :

   -le Jeu de rôle sur table : comme présenter précédemment

   -le Jeu de rôle grandeur nature : c'est une forme de jeu dans laquelle les joueurs réalisent physiquement les actions de leur personnage. Le participant incarne un personnage au sein d'un univers fictif, et interagit avec d'autres personnages joueurs sur un grand terrain extérieur avec souvent des costumes, armures, etc...

-Les Jeux vidéo de rôle : certains jeux vidéo utilisent des concepts de l'interprétation de rôle ou bien sont inspirés des jeux de rôle sur table traditionnelle et sont donc appelés « jeux de rôle » Bien que l'interprétation de rôle se réduise souvent à l'exécution d'actions déjà prévues et ne laisse que peu de part à l'esprit d'improvisation et au jeu d'acteur. Toutefois, les jeux multijoueur ont réintroduit cette notion de rôle, puisque les actions des autres personnages ne sont pas programmées (ils sont dirigés par d'autres joueurs) et qu'il existe une possibilité réelle de dialogue.

   -Les Livre-jeu : le lecteur ne joue pas de rôle puisqu’il ne fait que choisir parmi des possibilités imposées, cependant, les mondes décrits, le type d’aventure et les mécanismes de jeu se rapprochent des jeux de rôle sur table. Aussi appelés « livres dont vous êtes le héros » ce sont des livres (voire des bandes dessinées) dont les paragraphes sont numérotés ; à la fin de la lecture d'un paragraphe, le lecteur a le choix entre plusieurs possibilités (actions du personnage), qui renvoient à différents paragraphes. Ainsi, les paragraphes ne sont pas lus dans l'ordre des numéros, et chaque lecteur ne lira pas les mêmes paragraphes (puisqu'il ne fera pas les mêmes choix). Le livre peut donc générer « plusieurs histoires »

   -Sans oublier également Les jeux de rôles sexuels : Le jeu de rôle sexuel est une forme érotique de jeu de rôle : c'est un jeu d'attitude sexuelle dans lequel deux individus ou plus endossent un rôle pour réaliser leur fantasme. Le sérieux du jeu de rôle dépend des individus impliqués, et le contexte peut être simple ou détaillé/élaboré, et peut même être entrepris à l'aide d'un scénario et de costumes.

 

Merci d’avoir suivi cette Chronique
Je souhaite vous retrouver pour la prochaine
À bientôt
Luucas