[CHRONIQUE] THE REINCARNATED SWORD MASTER

13 septembre 2021 à 18h00

           The Reincarnated Sword Master de Enji Tetta basé sur une histoire de Togoro Sasa et du design de Alex édité chez Meian. Quand un maître épéiste réincarné veut se la couler douce.

 

le_manga_the_reincarnated_swordmaster_aux_editions_meian_13714.jpg (128 KB)

Résumé : Alta, le plus jeune chevalier de toute l’histoire du royaume, est en réalité la réincarnation du légendaire Maître-Épéiste. Épuisé par sa vie précédente, Alta décide de passer la nouvelle à se détendre. Il est chargé d’assurer la protection d’Iris, prétendante au trône du royaume, et doit rejoindre le lycée Fiorum en tant qu’enseignant pour s’en rapprocher. Les élèves d’Alta sont perplexes face à l’apparence de leur nouveau professeur, mais sa maîtrise de l’épée les ramène très vite à la réalité. « Affrontez-moi. Sérieusement, cette fois-ci. » Sur ces mots, Iris, la Princesse-Épéiste défie Alta, l’ancien maître de son monde ! Ce duel marque le début de leur destin, celui qui lie les combattants qui choisissent la voie de l’épée.

 The_Reincarnated_Swordmaster_1_meian.jpg (374 KB)

           Pour le moment difficile de donner un vrai avis sur ce titre. Un nouvel isekaï arrive dans nos bibliothèques et même si on peut se dire que le héros est super fort, il n’est pas non plus surhumain. Et ça pour moi c’est un point fort. En effet, Alta va se battre contre des ennemis qui auront déjà un sacré niveau, même s’ils ne sont pas encore capables de le battre, nul doute que notre héros fera face à des difficultés. Il faut dire que si le héros d’un récit n’a aucun affrontement (je ne parle pas forcément de combat, mais de difficulté à franchir), il ne s’élèvera pas et l’histoire restera sans grand intérêt, problème de beaucoup d’isekaï. Là, il n’est pas surpuissant, mais a gardé son expérience de son ancienne vie, ce qui ne fait pas de lui un personnage imbattable. Son but étant, lassé du combat, de récolter suffisamment d’argent pour jouir d’une retraite bien méritée, qu’il n’a pu avoir dans son ancienne vie. Voilà un isekaï qui part sur d’excellentes bases. Ce qui me motive à aller voir plus loin, car il nous propose autre chose, qu’un héros surpuissant qui réussit tout ce qu’il entreprend. (Même si pour le moment c’est le cas du moins dans ce tome). Nous verrons bien ce que donne ce manga dans l’avenir, j’espère qu’il ne tombera pas dans les travers de son genre.

           En bref, un nouvel isekaï qui donne envie d’aller plus loin, fan du genre nul doute que cela vous plaira.

Ryudoka 

MEIAN: www.meian-editions.fr

Voir aussi

[CHRONIQUE] LUCJA

[CHRONIQUE] LUCJA