[CHRONIQUE] TOMBÉE DU CIEL TOME 4


19 février 2021

                Nous revoilà pour le tome 4 de Tombée du ciel de Suu Minazuki éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes. Bonne lecture.

  

2974.jpg (53 KB)

 

Résumé : Je m’appelle Tomoki Sakurai. J’ai pu entrer dans les vestiaires des filles, le paradis des hommes. Je me suis transformé en plancher et j’ai bien profité de la vue qui s’offrait à moi, j’ai également éprouvé du plaisir à me faire marcher dessus, c’était vraiment génial ! Cependant, un incident s’est produit au club de natation… Dans ce quotidien délirant, j’ai vu la jeune fille dans mon rêve, cela faisait longtemps ! Avant de s’en aller, elle m’a dit ceci : N’oublie pas ! Ce n’est qu’un rêve, mais ça me préoccupe un peu…

 

            Ce tome 4 commence de manière cruelle. Il est clair que l’œuvre est principalement humoristique, mais la trame de fond reste très sérieuse et le début de ce volume en est une preuve supplémentaire. Entre les attitudes perverses de Tomoki qui lui valent bien des tourments, il y a la peur, d’Ikaros d’être détesté par son maître car elle est en réalité une arme, l’envie d’être utile et aimé de Nymph. Si le manga me fait extrêmement rire, je dois dire que la volonté de Tomoki à rendre ces angeloïds libres me touche réellement, on n’a de la peine pour elle particulièrement pour Nymph dans ce volume, car elle a du mal à se voir comme autre chose qu’une esclave, ce qui a le don d’énerver notre héros. L’univers des anges est un monde incroyablement cruel où la souffrance de leur angeloïds est un plaisir pour eux, un caprice. C’est ce que j’apprécie tout particulièrement dans ce manga, on peut être impliqué totalement avec les personnages et le chapitre d’après rire aux éclats. D’ailleurs, l’auteur réitérera sa petite case indiquant qu’un chapitre ne sera que pur amusement et qu’il n’apportera rien au récit. Mais je pense que ce genre de coupure est très importante, il faut faire descendre la pression après un chapitre assez dramatique au final. « Tombée du ciel » est une œuvre qui sait vraiment gérer l’équilibre entre sérieux et humour.

 

            En bref, dans ce nouveau tome, on entre dans le vif du sujet et on comprend mieux les angeloïds, vite le prochain tome !

 

Ryudoka

 

Meian : https://www.meian-editions.fr