Egregor - le souffle de la foi tome 3


14 juillet 2019

                De retour pour le tome 3 de Egregor : le souffle de la foi de Jay Skwar au scénario et Kim Jae-Hwan au dessin édité chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Je vous invite donc à lire ces excellents tomes disponibles notamment en abonnement ici. Bonne lecture.

 

5HpwCnu.jpg (170 KB)

 

Résumé du tome : Foa franchit une étape déterminante dans sa formation de chevalier : le jour est venu pour lui et ses camarades de passer à l’entraînement à armes réelles. Au même moment, le Comte d’Hurstland reçoit un message de sombre augure qui le contraint à convoquer à sa capitale tous les Égides du Comté pour se préparer à combattre une menace de grande ampleur...

 

 

                Le rythme de l’histoire commence à accélérer. Après un tome qui nous faisait découvrir les bases de l’univers, les choses bougent comme attendu. Dans ce volume, le récit ne sera pas vraiment centré sur Foa mais plus sur une grande bataille qui pointe le bout de son nez. Mais notre héros commencera tout de même les choses sérieuses lors de son entraînement, car il passera à de véritables épées. D’ailleurs on voit son expérience en tant que forgeron prendre le dessus. En effet, il analysera de façon détaillée sa nouvelle épée, ce qui nous montrera : d’une son expérience et de deux la qualité de l’arme qu’il a entre les mains. Nul doute que ses talents de forgeron seront sûrement utiles plus tard. Mais voilà que les faucheurs ont réalisé ma foi un plan plutôt judicieux forçant les Égides à se regrouper à la capitale, leur envoyant une armée de zombies explosifs. C’était sans compter sur le cristal des guerriers qui eurent une vision de la tactique de l’adversaire. Mais un ordre est un ordre et on impose aux Égides de rester sur place laissant toutes les villes et tous les villages aux prises avec les Faucheurs. C’est à ce moment que Foa intervient, cauchemardant à nouveau sur les morts de son village, et annonce à ses ainées une vision catastrophique. Permettant ainsi de se téléporter à la capitale et de renvoyer les Égides dans leurs villes respectives, mais aussi à Foa de partir à la recherche de sa mère. On voit ici vraiment le sens des Égides, à l’origine c’est un bouclier aussi bien offensif que défensif, arme de Zeus fabriqué par Héphaïstos. On la retrouve souvent dans l’Iliade notamment. On comprend mieux pourquoi le scénariste Jay Skwar a choisi ce nom pour de tels défenseurs et pourquoi ils sont capables de maîtriser l’électricité. Cela nous montre qu’Egregor en a encore beaucoup sous le capot.

 

                En bref, un troisième tome plus dynamique et avec un cliffhanger qui nous fera attendre avec impatience la suite.

Ryudoka

 

MEIAN : www.meian.fr