Kurosavoir: Fiodor DOSTOÏEVSKI, Crime et châtiment 


16 novembre 2019

                Kurokawa nous offre une nouvelle collection nommée Kurosavoir. Il s’agit de manga de vulgarisation pour expliquer des concepts parfois bien compliqués. Nous avons reçu les quatre premiers de cette série, alors est-ce que le challenge est réussi ou pas ?

 

annonce-kuro-savoir.jpg (192 KB)

 

                Maintenant au deuxième volume « Fiodor DOSTOÏEVSKI, Crime et châtiment » également de Hiromi Iwashita :

 

Résumé : À cause de la situation de pauvreté dans laquelle il vit, l’étudiant Raskolnikov finit par assassiner une vieille usurière pour lui voler son argent. Brillant, il est convaincu que sa théorie du génie lui permettra d’atteindre des sommets. Mais c’était sans compter sur les soupçons du juge d’instruction à son encontre, sa rencontre avec Sonia et ses propres remords...

 

9782368528761ORI.jpg (70 KB)

 

                Le plus gros volume de la collection, il faut dire que le roman fait plus de 700 pages et forcément, il peut paraître difficile de s’attaquer à ce livre imposant. Heureusement avec Kurokawa votre problème est résolu sous la plume et le trait de Hiromi Iwashita qui s’est également occupé de « Karl Marx, Le capital ». Évidemment résumer 700 pages de roman en 310 de manga n’est pas chose aisée, bien sûr plusieurs parties ont été coupées, mais c’est une bonne adaptation. La question principale est : tuer quelqu’un est-il moral si cela améliore la condition humaine ? Même si pour certains la réponse pourrait sembler évidente, je la trouve extrêmement complexe. Le traitement de ce concept n’est pas des plus faciles. De plus, notre héros n’a déjà pas une vie simple, mais va continuer à se complexifier. Vous l’aurez compris, ce n’est pas une histoire des plus joyeuses, mais reste très bien faite. Le dessin, comme pour « Karl Marx, Le capital », est excellent au même niveau que ce dernier, il en est de même pour le découpage. Un jolie rendue, qui sert l’histoire et donne envie de lire ou relire le roman.

 

                En bref, une belle adaptation qui fait son travail : nous donner envie d’aller voir plus loin.

  

Ryudoka

Kurokawa:https://www.kurokawa.fr/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article