Les 7 ninjas d’Efu tome 3


20 décembre 2019

Nous revoilà pour le tome 3 des 7 ninjas d’Efu de Takayuki Yamaguchi éditée chez Meian. On ne parlera pas de l’édition l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.

 

7-ninjas-efu-3-meian.jpg (159 KB)

 
Résumé : Ne pouvant pas plus longtemps assister à l'écartèlement d'une femme condamnée, Kaugo décide enfin de passer à l'attaque. Cependant, il semble que tout cela ne soit qu'un piège. Harara, le démon au visage humain fera quant à lui la connaissance de Momotarô, le pourfendeur de démons, afin de former une alliance. Bien plus au sud, dans l'archipel de Ryûkyû, le jeune seigneur Takeru tend une embuscade à un exilé du clan Toyotomi.

 

 
Voilà donc la suite des 7 ninjas d’Efu, Yamaguchi continu avec son style si particulier, extrêmement violent parfois très dérangeant. Bien évidemment, c’est fait pour. Dès le début, nous avons de l’action d’ailleurs, c’est ce que vous allez retrouver principalement dans ce tome. Reiki tombe dans le piège du bakufu avec l’aide de Harara, qui pour une raison pour le moins étrange voit tous ses adversaires nus à ce moment-là. On peut dire que cela colle au personnage, mais je n’ai pas trouvé cela spécialement pertinent, lui seul suffisait amplement. Reiki va tout d’abord se battre contre les ninjas Iga qui se sacrifieront les uns après les autres, malgré leurs capacités hors normes, face à la puissance de notre héros. Mais face à Harara, qui est également un ninja Onshin, Reiki se fait gravement blessé, ce n’est que grâce à l’intervention de Iori qu’il aura la vie sauve. Elle plantera une flèche pour le moins spécifique en plein cœur de leur adversaire le transformant en pierre. Harara sera ramené à la vie par Momotaro qui avec ses « enfants », réalisés de ses propres mains, demande au ninja de chasser de nouveau notre héros. En échange, il lui propose de faire de lui un Kiragira. Momotaro veut avant détruire le village d’Efu, qui va à l’encontre de ses convictions les plus profondes. Bien évidemment quand ils rattrapent Iori et Reiki, ce dernier n’est pas totalement rétabli et n’arrive pas à battre les enfants de Momotaro. C’est alors, contre toute attente, Harara se retourne contre ses nouveaux alliés les tuant à tour de bras avec une facilité déconcertante. Il finira par rejoindre notre duo. C’est pour le moins un retournement de situation totalement surprenant au vu du personnage. Plus cela avance et plus je pense aux 7 samouraïs de Kurosawa en lisant les 7 ninjas d’Efu. Bien évidemment, il y a des différences, mais on sent l’inspiration de ce film. La fin du tome est une mise en place pour le prochain volume. Nous y rencontrons Genosuki, samouraï a un seul bras, qui est aux ordres d’un maître malveillant, ce qui ne colle pas avec le guerrier. Et surtout de Takeru également un Ninja Onshin. Une nouvelle bataille s’annonce.

 

Au final, on apprend peu de choses dans ce tome. Le groupe du héros se forme lentement laissant plus de place à l’action.

 

Ryudoka

 

MEIAN : https://www.meian-editions.fr

 

7-ninjas-efu-3-meian.jpg (159 KB)

Bouton-Acheter-FR.png (16 KB)