Shinobi Gataki


16 novembre 2019

                Shinobi Gataki de Nikiichi Torita édité chez Kurokawa. Ninja contre samouraï, une histoire sanglante dans le Japon féodal.

 

Résumé : Ninja contre Samouraï. Qui sera le dernier survivant ?
Ils utilisent des techniques inconnues. Une force puissante et mystérieuse parcourt leur corps et ils n’ont plus rien d’humain ! Ce sont les Ninjas !!
Réputés pour avoir subi des entraînements terribles, utilisant un sabre qui ne fait qu’un avec leur esprit et possédant une puissance physique exceptionnelle ! Ce sont les Samouraïs !!
Plongez-vous dans l’univers de Toranosuke, le « Chasseur de Ninjas » et de sa quête de vengeance !

  

shinobi.jpg (199 KB)

  

                Voici donc un nouveau manga dans l’univers féodal que nous propose Kurokawa. Le manga est terminé au Japon en cinq tomes et a été prépublié entre 2016 et 2018 dans le magazine Ura Sunday de l’éditeur Shôgakugan. Malgré une épaisseur assez conséquente, 270 pages, on peut dire que scénaristiquement ce premier tome est assez pauvre. On apprend juste l’histoire de la vengeance et le pouvoir du héros, quelques alliées et c’est tout. On suit simplement Toranosuke dans son périple, mais sans vraiment approfondir le sujet. Et c’est bien dommage, on voudrait en savoir plus sur ces personnages relativement vides. Pourtant graphiquement, on peut dire que ça se pose là, c’est tout simplement magnifique. J’ai été envouté par le chara design des personnages. Le découpage reste classique sans en faire trop, mais permet de suivre parfaitement l’action par certaines cases dynamiques. Un véritable plaisir pour les yeux. Les décors sont soignés, presque rendus réels, il n’y a jamais un fond vide, rempli soit avec une trame ou du dessin. On voit le travail de l’auteur qui s’est appliqué à nous donner du rêve graphiquement. C’est juste dommage que ce ne soit qu’un enchainement d’action, ce qui peut plaire également. Dans tous les cas ne serait-ce que pour le dessin, suivre ce manga vaut le coup de s’y attarder. 

 

                En bref, malgré un scénario léger Shinobi Gataki nous donne du rêve graphiquement, à voir ce que cela donnera dans les prochains tomes.

 

Ryudoka

Kurokawa: https://www.kurokawa.fr