[CHRONIQUES] NOS MOTS COMME DES BULLES

29 juillet 2021 à 16h00

Quelle joie que ce petit bijou d' animation qui sent bon l'été et la gaité.

Ce film, proposé par NETLIX depuis le 23 juillet, a été produit par le label Musical FLYING DOGS, qui éditent de grands compositeurs et chanteurs. Ceux que l'on site le plus souvent sont Maaya sakamoto, May’n Yuki Kajiura, Kokia, Yoko Kanno et donc souvent pour l'animation.

Il s'agit en réalité d’une grande pub musicale pour l'éditeur qui fêtait ses 10 ans, auréolé d’un très joli film dont de grands noms ont participés. On y retrouve par exemple Dai Sato au scénario que l'on connait pour de grands hits comme EUREKA SEVEN, ERGO PROXY, WOLF RAIN’S, GHOST IN THE SHELL Stand Alone Complex.

A la réalisation encore un grand nom, Kyohei Ishiguro à qui l'on doit l'adaptation télé du sublime YOUR LIE IN APRIL (disponible chez Wakanim) dont le manga de Naoshi Arakawa est édité par Kurokawa. A la musique on retrouve Kensuke Ushio qui a composé celles de DEVILMAN CRYBABY ou encore SILENT VOICE pour les plus récents.

Synopsis: Ayant du mal à communiquer avec les autres, Cherry est un jeune garçon qui garde en permanence ses écouteurs vissés aux oreilles et ne s’exprime bien souvent qu’à travers des haïkus qu’il compose lui-même. De son coté, complexée par ses grandes dents et son appareil, Smile est une jeune fille qui cache en permanence son visage derrière un masque. La musique et les mots vont finir par rapprocher ces deux jeunes gens qui se sont rencontrés dans un centre commercial d’une petite ville de province.

Ce film est vraiment une bulle d'air frais, le dessin très bd et coloré comme un livre pour enfant touche le téléspectateur et le scénario assez basique amuse sans nous prendre la tête.

Les animateurs se sont donnés à cœur joie avec des moments de fluidités et de cadrage et un montage assez fou et qui reste tout à fait lisible.

Mais ce film met surtout en relation ses protagonistes avec la musique d’où son affiliation avec Flying Dogs qui explique qu’ils veulent perpétuer la joie de de la création musicale et ainsi rassembler les cœurs. Ce film raconte aussi un amour naissant, le souvenirs d'un temps, d'une présence passée et un disque vinyle qui est le fil rouge de l'histoire, dont la révélation emplira nos cœurs en fin du film.

Il ne faut pas oublier les HAïKUS qui parsèment ce film, difficile à comprendre pour la plupart mais qui servent si l'on y prête attention à nous donner les clefs des sentiments des uns et des autres.

Le film est proposé en doublé français et en vo sous-titré français et il n’y a pas à dire le doublage est une vraie réussite bien que la lecture des haïkus soit plus fluide dans sa langue maternelle !

Voici un film inattendu emplit de joie, de nostalgie et d'amour, aidé par une jolie musique qui pétille comme des bulles, bulles qui sont comme des Haiku et transmette en virevoltant les sentiments les plus forts. Un bijou à voir et qui saura vous toucher.

Yota